Restauration d'une copie de sauvegarde sur un nouveau disque à l'aide d'Acronis Rescue Media

Cette page fait partie d’un tutoriel qui décrit comment j’ai copié le contenu d’un disque dur sur un SSD en utilisant une sauvegarde Acronis True Image.

Nous avons vu dans les étapes précédentes de ce tutoriel comment j’ai créé une clé USB de récupération “Acronis Rescue Media” et comment j’ai effectué une copie de sauvegarde d’un disque dur en utilisant “Acronis True Image”. Nous allons maintenant voir étape par étape comment j’ai récupéré cette copie de sauvegarde sur un nouveau disque.

1) Le disque dur d’origine n’était plus nécessaire maintenant, j’ai donc éteint l’ordinateur et j’ai débranché son cable d’alimentation (pour votre sécurité et pour protéger les composants de l’ordinateur, assurez-vous de toujours éteindre l’ordinateur et de débrancher le cable d’alimentation avant d’ouvrir le boîtier de l’ordinateur). J’ai ensuite ouvert le boîtier de l’ordinateur puis j’ai retiré le disque dur dont j’avais sauvegardé le contenu précédemment. J’ai connecté le nouveau disque à la carte mère : un SSD NVME Samsung 970 EVO de 500 Go (cela aurait pu être un autre disque dur). J’ai refermé le boîtier de l’ordinateur et j’ai rebranché le cable d’alimentation. J’ai inséré la clé USB “Acronis Rescue Media” dans l’un des ports USB puis j’ai allumé l’ordinateur. J’ai ensuite appuyé sur la touche F11 du clavier afin de pouvoir changer le disque de démarrage et utiliser la clé USB.

“Touche
Touche F11 for accéder au menu de démarrage

La touche à utiliser dépendra de la carte mère et cette information apparait généralement sur l’écran au démarrage de l’ordinateur avant le chargement du système d’exploitation. (ou sinon dans la documentation de la carte mère). Vous devrez peut-être consulter la documentation de la carte mère pour voir comment choisir le disque de démarrage si vous n’êtes pas familier avec la configuration UEFI (ou le BIOS).

2) L’ordinateur a démarré à partir de la clé de récupération USB d’Acronis et il a affiché un petit menu avec trois options :

Menu de démarrage de la clé USB “Acronis Rescue Media Boot”
Menu de démarrage de la clé USB “Acronis Rescue Media Boot”

J’ai sélectionné la première option car je voulais utiliser le logiciel “Acronis True Image” pour restaurer la copie sauvegarde créée précédemment:

Menu de démarrage - Option 1
Menu de démarrage – Option 1

3) la clé USB de récupération d’Acronis a alors démarré un mini système d’exploitation pour exécuter le logiciel Acronis True Image :

Démarrage de la clé USB de récupération
Démarrage de la clé USB de récupération

4) Et après quelques secondes, le logiciel “Acronis True Image HD” avait démarré :

Le logiciel “Acronis True Image” démarré depuis la clé USB
Le logiciel “Acronis True Image” démarré depuis la clé USB

5) De nombreux outils étaient disponibles mais je souhaitais uniquement récupérer la sauvegarde créée précédemment et j’ai donc sélectionné le menu “Recovery” (Récupération) et l’option “Recover” (Récupérer):

Menu Récupération
Menu Récupération

6) Cela a démarré l’assistant de récupération et la première étape consistait à sélectionner la copie de sauvegarde du disque à restaurer, j’ai donc cliqué sur le bouton “Browse” (Examiner) pour chercher le fichier de sauvegarde du disque dur créé précédemment :

Assistant de récupération d’Acronis
Assistant de récupération d’Acronis

7) La sauvegarde était située dans le volume DB4 associé à la lettre C: (les lettres des volumes utilisées ici peuvent être différentes de celles utilisées sous Windows) et dans le répertoire “Backups_Acronis_True_image” que j’avais créé précédemment. J’ai sélectionné le fichier de sauvegarde et j’ai cliqué sur le bouton “OK”:

“Chercher
Chercher la copie de sauvegarde

8) L’assistant a alors affiché les détails de la copie de sauvegarde, en particulier la date de création. Il n’y avait pas d’autres options disponibles, j’ai donc cliqué sur le bouton “Next” (suivant):

Détails de la copie de sauvegarde
Détails de la copie de sauvegarde

9) L’étape suivante consistait à choisir la “Recovery method” (la méthode de récupération), je voulais récupérer l’intégralité du disque j’ai donc sélectionné “Recover whole disks and partitions” (Récupérer l’intégralité des disques et des partitions):

Méthode de récupération
Méthode de récupération

10) L’assistant a ensuite affiché la liste des partitions du disque qui étaient incluses dans la sauvegarde. Cette fenêtre permettait aussi de sélectionner les partitions à récupérer. Je voulais récupérer tout le disque j’ai donc activé la case “Disk 1” pour sélectionner toutes les partitions puis j’ai cliqué sur le bouton “Next” (Suivant):

Choisir les partitions à récupérer
Choisir les partitions à récupérer

11) Après quelques secondes, l’assistant de récupération a affiché une liste des disques disponibles afin de sélectionner le disque de destination. Je voulais récupérer la sauvegarde du disque dur d’origine sur le SSD NVMe Samsung SSD 970. Celui-ci apparaissait comme “Disk 3” et “Not Initialized” (Non initialisé) car il n’avait ni partitions ni données. Je l’ai sélectionné puis j’ai cliqué sur le bouton “Next” (Suivant). Faites Attention car le processus de récupération effacera et supprimera toutes les données du disque de destination, assurez-vous donc que vous avez sélectionné le bon disque.

Sélection du disque de destination
Sélection du disque de destination

12) L’étape suivante était un résumé du processus de récupération :

Première partie du résumé
Première partie du résumé
Deuxième partie du résumé
Deuxième partie du résumé)

13) J’avais cliqué sur le bouton “Options” pour les voir :

Options de récupération
Options de récupération

Mais je n’avais besoin d’aucune d’entres elles, j’ai donc cliqué sur le bouton “Next” (Continuer) pour démarrer le processus de récupération de la copie de sauvegarde.

14) Les premières étapes du processus de récupération étaient si rapides que je n’ai pas eu le temps de les voir. La quatrième étape était la plus longue et elle consistait à restaurer les données des partitions :

Progression de la récupération
Progression de la récupération

Le processus de récupération peut prendre beaucoup de temps, c’est pourquoi la fenêtre “Operation Progress” (Progression de l’opération) comprenait deux cases pour redémarrer ou éteindre l’ordinateur à la fin de la récupération.

15) Au bout de quelques secondes, la barre de progression est apparue avec une estimation du temps restant (7 minutes quand j’ai pris cette capture d’écran) :

7 minutes restantes
7 minutes restantes

L’estimation était assez bonne car le processus de récupération de la copie de sauvegarde a finalement duré un dizaine de minutes.

16) Je n’ai pas pu voir les dernières étapes du processus de récupération car elles étaient une nouvelle fois trop rapides mais finalement j’ai reçu le message “Recover operation succeeded” (L’opération de récupération a réussi) pour confirmer le succès de la récupération de la copie de sauvegarde :

Succès du processus de récupération
Succès du processus de récupération

17) J’ai redémarré l’ordinateur après avoir déconnecté la clé de récupération USB d’Acronis. Puis je suis entré dans la configuration UEFI afin de vérifier que le SSD Samsung était désormais le premier disque utilisé pour démarrer l’ordinateur. J’ai enregistré les modifications et je suis sorti de la configuration UEFI ce qui a redémarré l’ordinateur. Windows 10 Pro n’a eu besoin cette fois-ci que de quelques secondes pour démarrer (cela prenait plus d’une minute avec le disque dur original). Le SSD apparaissait maintenant comme le lecteur C: et tout fonctionnait sans problème.

Le SSD était maintenant le lecteur C:
Le SSD était maintenant le lecteur C:

Conclusion:

L’ensemble du processus, avec la préparation du disque de récupération USB “Acronis Rescue Media”, la sauvegarde du disque dur original et sa récupération sur le SSD, a pris environ une heure (en incluant le temps pour prendre les captures d’écran), cela restait donc encore assez rapide. A titre de comparaison, le processus de clonage prit approximativement 20 minutes avec les même disques. Un avantage de cette méthode était que je disposais dorénavant d’une sauvegarde de mon disque C: en cas de besoin. Le temps nécessaire pour créer et restaurer la sauvegarde dépend principalement des vitesses des disques utilisés et du volume de données à transférer, cela aurait donc pris plus ou moins de temps avec une configuration différente. Mon ordinateur était maintenant beaucoup plus rapide qu’auparavant avec le SSD et l’ensemble du processus de clonage était plutôt simple avec Acronis True Image HD.

Clause de non-responsabilité

Les informations contenues dans ce site Web sont uniquement à des fins d’information générale. Nous essayons de maintenir ces informations à jour et correctes, mais nous n’offrons aucune garantie d’aucune sorte quant à l’exhaustivité, l’exactitude ou la fiabilité du contenu du site Web. En aucun cas, nous ne serons responsables de toute perte ou dommage de quelque nature que ce soit résultant de l’utilisation de ce site Web.

Cette page Restauration d'une copie de sauvegarde sur un nouveau disque à l'aide d'Acronis Rescue Media a été initialement publiée sur EatYourBytes

Toutes les marques déposées sont la propriété de leurs propriétaires respectifs.